24 October 2013

1995 Quebec Apprehended Insurrection

- all 125 riding scrutineer supervisors were PQists

- some anglo businessmen counseled voting YES since it would 'strengthen Quebec's hand'


23 October 2013

No Dogs or Anglophones: Harper Lobs Hand Grenade at Quebec


The comical part about this, is that the majority of Quebecers actually support both the Clarity Act and Bill 99 at the same time, a contradiction in terms, which speaks to the intelligence of voters.

http://nodogsoranglophones.blogspot.ca/2013/10/harper-lobs-hand-grenade-at-quebec.html

22 October 2013

It's unanimous: they are anglophobes


Bill 104, adopted unanimously in 2002 by the National Assembly, tried to block “transition” schools but last month the Supreme Court of Canada ruled Bill 104 unconstitutional, giving Quebec one year to find another way to resolve the issue.

09 October 2013

Québec solidaire présente sa charte de la laïcité | La charte des valeurs, entre division et inclusion | Radio-Canada.ca

Québec solidaire présente sa charte de la laïcité | La charte des valeurs, entre division et inclusion | Radio-Canada.ca

« Il faudra donc déplacer le crucifix, qui est actuellement au-dessus de la tête du président, à un autre endroit dans l'Assemblée. Nous proposons d'ailleurs de le remplacer par un symbole qui unit notre nation : la fleur de lys. » 




« Soyons clairs, pour Québec solidaire, le voile n'est pas un symbole anodin. Il est à l'image de tous les symboles et de toutes les règles qui dans la plupart des religions infériorisent les femmes. Cela dit, on doit aussi considérer un autre droit collectif, qui est le droit au travail », dit Mme David, ajoutant se soucier particulièrement de ce droit pour les femmes des minorités, qui peinent déjà à accéder au marché de l'emploi.


Françoise David dit que son parti a mis de « l'eau dans son vin » avant de présenter son alternative à la Charte des valeurs du gouvernement. Elle explique avoir mis de côté des principes adoptés en congrès par le parti, comme l'abolition du financement des écoles religieuses, ou encore l'abolition des exemptions fiscales accordées par l'État aux églises.

Québec songe à retirer le crucifix de l'Assemblée nationale

Québec songe à retirer le crucifix de l'Assemblée nationale | Denis Lessard | Politique québécoise

On verrait aussi disparaître l'exception accordée aux élus, qui pouvaient porter des signes ostentatoires dans la première version la Charte, une observation qui revenait souvent dans les courriels des citoyens reçus par gouvernement ...

La nouvelle mouture, qui cheminera sous peu dans les comités ministériels, met fin à ce droit de retrait. On prévoit une période de transition pour permettre aux établissements de s'adapter aux nouvelles dispositions, une période de cinq ans, indique-t-on généralement. Certains croient même qu'elle devrait être ramenée à trois ans seulement. Le ministre Drainville avançait au pas de charge et a refusé de répondre aux questions de La Presse, hier. Jusqu'ici, M. Drainville et son collègue Jean-François Lisée se sont contentés de commentaires très généraux sur les orientations envisagées par Québec, au lendemain des prises de position de MM. Parizeau et Bouchard ...

Certains éléments semblent toujours en suspens. Ainsi, on veut interdire le port de signes religieux à l'ensemble des fonctionnaires, des professeurs et des employés de CPE, même ceux qui n'ont pas de contacts avec le public. Mais certains, au sein de l'appareil public, à Québec, suggèrent qu'on reconnaisse aux fonctionnaires actuels un droit acquis de sorte qu'ils puissent conserver leurs attributs religieux. Les nouveaux employés, toutefois, ne se verraient pas accorder le même droit, ayant adhéré à la fonction publique en toute connaissance de cause. Cette solution, attrayante en apparence, soulève toutefois des problèmes d'application ...

04 October 2013

Bernard Landry joins Bouchard, Parizeau in charter critique - Montreal - CBC News

Bernard Landry joins Bouchard, Parizeau in charter critique - Montreal - CBC News

"What Parizeau wrote is common sense. It brings us back to the true values ​​of tolerance and openness of Quebec society," said Bouchard.

 Even Quebec's Assembly of Catholic Bishops supports the removal of the crucifix, which Bouchard noted dryly in his interview in La Presse.

 Landry is more tempered in his criticism of the proposed charter, calling the PQ government "brave" and "courageous" for wading into what he says is a necessary debate.

Jedwab: France’s ‘beautiful notion’ of secularism is not a model for Quebec

For a romantic getaway you can’t beat France. It’s a great place to visit, but as a member of a religious minority it doesn’t appear these days to be the best place to live. 
Quebec Premier Pauline Marois recently pointed to France as a model for Quebec (and presumably for all of Canada) in its approach to diversity. The French national doctrine of secularism seems to be a source of inspiration for the Premier’s proposed Charter of Values.